Tragédies musicales et chansons criminelles

Tragédies musicales et chansons criminelles

Ces « canards sanglants » sont les ancêtres des émissions télévisées de faits divers. On chantait le crime sur les marchés à travers cette « littérature de plein vent » et de colportage. Ces gazettes apparues au XVIIe siècle ont connu leur apogée entre 1870 et 1940. L'auteur, docteur en histoire, collectionne et inventorie ces complaintes criminelles, qu'il nous présente dans ce volume très illustré, complété par une clé USB pour l'entendre évoquer son enquête, mais aussi des chansons sur les grandes affaires, comme l'Auberge rouge, la bande à Bonnot ou Violette Nozière. Un exaltant travail d'histoire populaire.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE